Contacts

NOUS CONTACTER

Les Eglises locales de Tonneins et de Marmande sont des Eglises chrétiennes, 
membres de l’Eglise Protestante Unie de France, communion luthérienne et réformée. 
Elles sont organisées en Associations Cultuelles (conformément à la loi de 1905).

Pasteur : Pascal LEFEBVRE, tél  0553 20.77.32

- Vice-Président du Conseil Presbytéral de Tonneins : Jacques FAISANDIER, tél  0553 84.06.60

Pour faire un don à l'Eglise, adressez votre chèque à l'ordre de l'Eglise Protestante Unie de Tonneinsà Jean-Marc CROUZET, Maurat, 47400 Tonneins ou votre virement au CCP 074896 à Toulouse

- Présidente du Conseil Presbytéral de Marmande : Jacqueline ROGNON, tél  0556 62.82.84

Pour faire un don à l'Eglise, adressez votre chèque à l'ordre de l'Eglise Protestante Unie de Marmande, à Alain HOUDARD, 3 impasse Jacques Cartier, 47200 Marmande

QUI SOMMES NOUS ? 

L'Eglise Réformée de France (ERF) est née, en 1938, de la réunion de ses courants libéraux et orthodoxes qui s’étaient organisés en diverses unions à l’occasion de la séparation des Eglises et de l’Etat français en 1905. D’autres communautés d’origine méthodiste et libriste ont aussi rejoint l’ERF à ce moment. 

Née avec la Réforme au XVIe siècle, maintenue au travers des aléas de l’histoire, membre co-fondateur de la Fédération Protestante de France, l’ERF est la première Eglise protestante en France. Son noyau actif et engagé est constitué de 52 000 familles. Mais ce sont plus de 350 000 personnes qui participent ou font appel à ses services. 

L'ERF (Eglise Réformée de France) a vécu ces dernières années un processus de rapprochement et d'union avec l'EELF (Eglise Evangélique Luthérienne de France), qui a trouvé sa concrétisation fin 2012. 

"L’Eglise Protestante Unie de France" est le nom de cette Église qui rassemble désormais luthériens et réformés de France.


LES PRINCIPES DE LA FOI REFORMEE

Les Protestants sont des chrétiens qui se reconnaissent dans les credos de l'Eglise primitive (du Ier au V° siècle) et dans les affirmations formulées par la Réforme :

-  Soli Deo gloria  (A Dieu seul la gloire)

Rien n'est sacré ou absolu en dehors de Dieu. Les Protestants contestent le caractère absolu de toute entreprise humaine. Au nom du Dieu de Jésus-Christ, Dieu d'amour et de liberté, ils proclament la liberté de conscience de tous les êtres.

-  Sola gratia  (La Grâce seule) 


La grâce est l'amour gratuit et originel de Dieu pour l'humanité. Indépendamment de ses mérites, l'être humain est déjà sauvé. Cette confiance en Dieu le rend responsable. Ainsi aimé, l'homme est apte à aimer son prochain. Libéré par la grâce de Dieu qu'il reçoit dans la foi, il peut devenir serviteur dans l'amour. 

-  Sola fide  (La Foi seule)



La Foi naît de la rencontre de l'être humain avec Dieu. D'une personne à l'autre, elle peut surgir brusquement ou être le fruit d'un cheminement. Chacun la vit de manière particulière, comme sa réponse à l'amour premier de Dieu et à sa proposition d'alliance. 

-  Sola scriptura (La Bible seule)


La Bible est la seule autorité reconnue des Protestants en matière de foi. Ils y voient le livre d'une humanité fondamentalement reliée à Dieu. L'intelligence de son message provient des efforts de toutes les Eglises, dans le respect de leur diversité, à travers leurs lectures complémentaires. 

-  Ecclesia semper reformanda  (Des Eglises toujours à réformer)

Les Eglises rassemblent tous ceux qui se reconnaissent dans le Dieu de Jésus-Christ, notamment par le baptême et la Cène. En tant qu'institutions, elles n'exercent pas de médiation entre les fidèles et Dieu. 
Communautés humaines, elles évoluent sans cesse au rythme de l'humanité, en essayant de témoigner au monde de la Bonne Nouvelle du Salut, et de la possibilité de vivre, en Christ, une existence réconciliée, sous le regard de Dieu. 

-  Le Sacerdoce Universel

L'affirmation du réformateur Luther, selon laquelle chaque baptisé est "prophète, prêtre et roi" sous la seule seigneurie du Christ, anéantit les principes de hiérarchie au sein de l'Église. Chaque baptisé a une place identique dans l'Eglise, qu'il soit laïc ou pasteur ; ce dernier n'est pas un personnage à part, mais celui ou celle à qui sa formation théologique permet d'animer la communauté. 
Le témoignage de la foi et l'engagement dans le monde au service de Dieu (de son royaume de justice et de paix) et du prochain (notamment des "plus petits" - cf. Mt 25, 40) constituent donc la vocation de tous les Chrétiens.


CONFESSION DE FOI

Il existe plusieurs manières de dire sa foi. Chaque "Confession de foi" proclamée lors d'un culte dominical exprime, avec ses accents propres, la conviction selon laquelle Dieu (qui est Esprit, qui est Amour), le Dieu de Vie, l'Eternel, le Créateur, est notre Père céleste. A travers l'homme Jésus (reconnu comme le Messie de Dieu), Dieu a voulu nous révéler sa volonté d'alliance et son dessein d'amour pour l'humanité.
Dit autrement, nous croyons que Jésus est "le Christ" (le Messie), "le Fils de Dieu" (l'envoyé de Dieu, le porteur de l’Esprit de Dieu (Cf. Mc 1, 9-11 ; Mt 3, 13-17 ; Lc 3, 21-22 ; Jn 1, 32-34)), Celui par qui Dieu est venu chercher et sauver ce qui était perdu, et manifester la puissance de son amour aux hommes.
Les Chrétiens reconnaissent en Jésus le Révélateur de Dieu, la Parole vivante de Dieu.

Voici quelques exemples de Confessions de foi (parfois librement reformulés) :

1)

Je crois que Dieu nous aime. 
Il se tient patient auprès de nous. 
Il prend la main que nous ouvrons 
pour nous faire découvrir la paix et la joie. 

Il nous demande d'exister dans une identité renouvelée
de fils et de filles, à la suite de Jésus-Christ. 
Je crois que Jésus-Christ est venu incarner l'amour de Dieu. 
Cet amour a été donné par ses gestes et ses paroles 
à des hommes et des femmes qui nous ressemblent. 

Il a su se laisser porter par Dieu
pour faire advenir son Royaume.
Sa souffrance témoigne 
de la douleur de Dieu devant la souffrance humaine. 
Sa résurrection est une manifestation 
de la présence de Dieu dans toutes nos ténèbres. 

Je crois que l'Esprit Saint nous fait recevoir l'amour de Dieu. 
Il est à l'œuvre dans le monde d'aujourd'hui 
et il met en route une multitude d'hommes et de femmes. 
Il nous fait reconnaître les signes du Royaume, 
donnés dès maintenant. 

Je crois qu'au sein de la communauté chrétienne
se transmet le rôle de veilleur pour dire notre espérance au monde. 

2)

Nous croyons en Dieu.

Malgré son silence et son secret, 
nous croyons qu’Il est vivant.
Malgré le mal et la souffrance, 
nous croyons qu’Il a fait le monde pour le bonheur de la vie.
Malgré les limites de notre raison et les révoltes de notre cœur,
nous croyons en Dieu.

Nous croyons en Jésus-Christ.

Malgré les siècles qui nous séparent du temps où il est venu, 
nous croyons en sa Parole.
Malgré nos incompréhensions et nos refus, 
nous croyons en sa résurrection.
Malgré sa faiblesse et sa pauvreté, 
nous croyons en son règne.

Nous croyons en l’Esprit Saint.

Malgré les apparences, nous croyons qu’il conduit l’Eglise.
Malgré la mort, nous croyons à la vie éternelle.
Malgré l’ignorance et l’incrédulité, 
nous croyons que le Royaume de Dieu est promis à tous.

3)

Pour le monde et pour moi,
j’ai confiance en Jésus de Nazareth.
Il est le seul sauveur et maître. 

Il a été l’homme véritable
comme nul homme ne peut l’être par lui même.
Il est mort sur une croix 
pour les autres et pour le monde, 
comme pour moi.

Il est ressuscité,
il est présent parmi les hommes 
et, pour les servir, il recrute son église 
sans tenir compte de nos distinctions.

Il agit par les hommes et les femmes dans l’histoire
pour l'amener à son but : 
un univers réconcilié dans l’amour.

Aussi, je ne crois à la fatalité,
ni de la guerre, ni de la haine,
ni de la catastrophe, ni de la mort,
parce que je crois que Jésus nous libère
pour des décisions libres.

Grâce à lui, Dieu a un visage, 
Il a un nom, celui de Père.
Grâce à lui, ma vie a un sens,
l’univers aussi.

Pour le monde et pour moi,
j’espère en Jésus de Nazareth. 
Il vient.


4)

Je crois en Dieu, le Père, 
créateur des cieux et de la terre. 
L’Eternel règne. Il est Esprit. Il est Amour.

Je crois en Jésus-Christ, notre Seigneur.
L’amour de Dieu envers nous s’est révélé en ceci : 
alors que nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous.
Il est venu chercher et sauver ce qui était perdu.
Il est le chemin, la vérité et la vie, le même hier, aujourd’hui, éternellement.

A ceci tous reconnaîtront que nous sommes ses disciples, 
si nous avons de l’amour les uns pour les autres.

Je crois au Saint-Esprit, qui rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. 
Nous avons été baptisés d’un seul Esprit pour former un seul corps. 

Je crois au Royaume de Dieu,
à l'amour plus fort que la mort.
Je crois à la vie éternelle.

La victoire par laquelle le monde est vaincu, c’est notre foi.
Seigneur, augmente en nous la foi. 


5)

Je crois au Dieu dont la toute puissance est celle d'un Père devant ses enfants.
Je crois au Dieu qui accomplit toute justice dans la miséricorde.
Je crois au Dieu créateur qui est à l'origine de tout ce qui existe,
et qui se laisse découvrir dans l'homme de Nazareth.

Je crois en Jésus-Christ, le roi de gloire qui est devenu serviteur de ses disciples.
Je crois en Jésus-Christ, qui est ressuscité des morts, mais qui ne s'est montré qu'à une poignée de disciples.
Je crois en Jésus-Christ, l'homme de Nazareth, qui est avec nous tous les jours jusqu'à la fin des temps.

Je crois au Saint Esprit qui procède du Père et qui souffle où il veut.
je crois au Saint Esprit qui renvoie à Jésus-Christ mais qui demeure insaisissable
Je crois au Saint Esprit qui dirige l'Eglise mais qui se dérobe dès qu'on cherche à l'accaparer.

Je crois que l'humain devant Dieu est à la fois juste et pécheur.
Je crois que l'Eglise devant les hommes est à la fois pécheresse et pardonnée.
Je crois que notre monde est à la fois souillé et sauvé.

Je crois dans l'humain, dans l'Eglise et dans le monde ; 
Je crois que Jésus-Christ est Seigneur ; 
Je crois que Dieu est Amour et qu'il est même au-delà de ce que je peux en dire.



6)

Je crois en Dieu, le Père de tous les hommes,
créateur de tout l'univers et de tout ce qui vit.
Il a fait l'homme à son image.

Je crois en Jésus-Christ, notre Seigneur,
né d'une femme en notre condition humaine,
mort et ressuscité pour nous faire partager sa vie.
Toujours vivant, il est l'espérance du monde.

Je crois au Saint-Esprit,
qui soulève nos vies par la force de son amour.
Il atteste à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu 
et nous rassemble en un seul peuple, dans l'Eglise.

Je crois que, aimés de Dieu, nous sommes tous frères
et que notre amour doit s'étendre à tout homme.

Je crois que, sauvés du mal et de la mort,
nous sommes dans la vie nouvelle qui n'aura pas de fin.



7)

L'homme n'est pas seul.
Il vit dans le monde qui appartient à Dieu. 

Nous croyons en Dieu 
     qui a créé et qui continue à créer. 
Il est venu en Jésus, vrai homme, 
     pour apporter la réconciliation et le renouveau. 
Il oeuvre en nous par son Esprit. 
Nous avons confiance en lui. 

Il nous appelle à être son Eglise : 
     pour célébrer sa présence, 
     pour aimer et servir autrui, 
     pour rechercher la justice et résister au mal. 
Nous proclamons son Royaume. 

Dans la vie, dans la mort,
dans la vie, après la mort, 
il est avec nous. 

Nous ne sommes pas seuls, 
nous croyons en Dieu. 


8)


Je crois que Dieu crée le monde pour le bonheur et pour la vie
Je crois en l'unique Dieu d'amour.

Je crois qu'il a créé l'homme 
non seulement pour l'amour mais dans l'amour 
et que l'homme ne sera véritablement humain 
que s'il vit de cet amour.
Je veux croire en l'homme - image de Dieu.

Je crois que pour atteindre les hommes, 
la parole de Dieu s'est faite chair en Jésus-Christ.
Je crois en Jésus-Christ - image parfaite de Dieu, 
le lieu de sa présence.

Je crois que sous l'action de son Esprit,
tout homme peut recevoir l'Évangile de Jésus-Christ 
comme Parole de Dieu qui console et libère, 
qui insuffle joie et ardeur et permet de se tourner vers autrui
Je crois en l'Esprit - souffle de Dieu.

Malgré mes limites et mes doutes,
je veux croire que Dieu est avec nous dans la vie, 
dans la mort, dans la vie après la mort.
Je crois qu'il fait toute chose nouvelle.


9)

Nous croyons en Jésus-Christ :
Il "est venu pour servir et non pour être servi"
Reconnaître son autorité, 
c'est d'abord accepter de se laisser servir par lui.
Il nous donne la liberté, la confiance
et le courage pour agir et être.

Nous croyons en Jésus-Christ : 
Il nous libère de devoir chercher l'assurance de notre valeur
dans le regard des autres ou dans nos actes.
Grâce à son autorité nous ne sommes plus 
le centre de nous-mêmes
Il donne à notre vie une dignité et une identité
que nous n'avons plus à conquérir.

Nous croyons en Jésus-Christ : 
Il a vécu de la parole du Père, 
inspiré par l'Esprit du Père.
Son autorité est créatrice, 
et elle nous fait grandir dans notre humanité.
Son autorité ne contraint pas.
Elle construit la confiance.
Elle ouvre à l'espérance.



10)

Dieu qui ouvre mon nom !
Sur ma pauvreté d’aujourd’hui, sur ma tiédeur et sur ma peur, 
je découpe une parole pour te dire : JE CROIS !

Je crois que tu es la source et l’origine de toutes choses. 
En toi la vie prend la couleur d’une naissance, c’est pourquoi je peux t’appeler Père.

Je crois qu’en Jésus, le Fils de ta tendresse, tu donnes à chaque être son visage d’humanité, c’est pourquoi toute rencontre a sa promesse.

Je crois que l’Esprit délie les cœurs, et passe entre nous sur les ailes de l’amour, c’est pourquoi nos pas sont plus légers.

Dieu qui ouvre mon nom ! 
Sur ma tiédeur et sur ma peur, sur ma foi qui cherche ses mots, 
je découpe une parole pour te dire : JE CROIS !